L’anxieuse commence son alimentation paléo

Sérieusement, je suis un cas lourd ! Sté une fille qui mange mal, bois trop, avec l’hygiène de sommeil déficiente (eu quessé ça une hygiène de sommeil) et anxieuse par-dessus le marché. C’est ben simple, je suis une bombe à retardement.

Alexandra
J’ai toujours envié les gens qui sont capable d’avoir une habitude de vie et surtout de la garder. Les miennes ne durent jamais plus que quelques mois. Je suis hyper motivée, je veux changer le monde, je perds du poids, je m’entraîne et drôlement ça disparaît comme de la neige en juillet. Ensuite, embarque le cycle de la culpabilité et de l’auto flagellation.
Alex! T’es pas bonne! Tu n’es pas capable de rien continuer. Tu lâches tout ce que tu entreprends. Come on

Je sais, ça donne franchement rien d’aller-là. Mais que veux-tu, mon côté anxieux ressort souvent.
Une certaine semaine du mois de juillet, je feel mal.

Je suis incapable d’identifier d’où vient ce mal, mais je sais que ma santé se détériore de jour en jour. Jusqu’au fameux vendredi matin où je suis incapable de me lever. J’ai de l’inflammation partout. Mes articulations ne plient pu. Mon dos me fait souffrir X1000 et ma gorge est en feu.
Ben voyons donc! Qu’est-ce qui se passe avec moi? Ça y est, j’ai la sclérose en plaques (mon côté anxieux, encore une fois.)
Désespérée, oui oui, désespérée, je contacte Anne. Je pleure et je ne comprends pas ce qui m’arrive. Doucement, elle me conseille de changer mon alimentation.
QUEOI ?
Mon corps ne supporte plus mon mode de vie. Il me parle et fort en plus. Si je veux être encore là pour ma fille, je dois changer pis toute suite. Dramatique? Pas tant que ça.
C’est là que j’ai décidé de suivre du coaching avec Anne. Le meilleur investissement de ma vie. Elle sera là les jours où j’aurais les blues de mes produits laitiers. Elle m’accompagnera dans l’amélioration de ma qualité de vie. Je suis heureuse !

 

1 semaine plus tard…
Je suis sur le coin de mon comptoir de cuisine pis, je pleure. Pas un peu, à chaudes larmes ! Je me sentais découragée et surtout seule au monde. Voir mon chum et ma fille manger de bonnes crêpes au blé et bourrées de sucres comme j’aime me fait flipper.  En fait, ce genre de farine ne fait plus partie de mon quotidien alors imagine le sucre raffiné.

 

Quel malheur ! À ce moment, je voyais tout en noir.

crying

 

2 semaines plus tard…
J’ai poursuivi et je n’ai surtout pas lâché. Je suis allée chez TAU, Bulk-Barn et chez Rachelle-Bery et j’ai acheté des trucs qui me plaisaient. Je me suis fait plaisir. J’en avais besoin. Car ce n’est pas vrai que maltraiter mon corps me faisait plaisir, right ?
Je me sens déjà dégonflée, bien dans ma peau et mes ongles n’ont jamais été aussi blancs ! En 14 jours, c’est malade !
Finalement, c’est ça être bien ? Je vais continuer, certain !

Tu pourras suivre mon parcours du bonheur pour les prochains mois. Tu y liras, mes hauts et mes bas et surtout le bonheur de manger paléo pour ma santé et mon bien-être !

Au plaisir !

Parcours

À l’aide… je perds mes cheveux !

Je perds mes cheveux!

Lorsqu’une personne est atteinte d’une maladie auto-immunitaire, il est fréquent qu’elle se retrouve avec une perte de cheveux importante. Parfois, comme c’est mon cas, ça peut aussi être une maladie auto-immunitaire appelée l’alopécie.

Dans mon cas c’était, au début, une perte de cheveux importante et régulière, mais on pensait que c’était à cause de mes problèmes de santé. Par contre j’ai remarqué, en début d’année 2018, un changement drastique : mes cheveux tombaient comme si je subissais des traitements en chimiothérapie. Si je passais ma main dans mes cheveux, j’avais des brins de cheveux entre mes doigts. (Non, je n’ai pas pris de photo !!!)

À l_aide

Sachant que je devais agir rapidement, j’ai alors fait des recherches et consulté mes notes de cours, pour voir ce que je pouvais prendre afin d’éviter de perdre tous mes cheveux, et surtout avant que les bulbes ne meurent!

Je vous partage ceci parce que je sais maintenant comment on se sent, quand on perd nos cheveux à un tel point qu’on n’en a presque plus. Ce n’est vraiment pas facile, d’autant plus que si c’est de l’alopécie, il est possible que ça ne repousse jamais. J’ai donc dû passer de cheveux mi-longs à très courts, puisqu’il me reste si peu de cheveux.

Étant donné que j’ai agi vite, mes cheveux ont repoussé, mais j’ai vraiment tout fait pour m’aider, et je continue à ce jour.

Je vous écris ce que j’ai fait pour vous aider, si jamais vous vivez une situation similaire. Par contre, il faut savoir que je ne suis pas médecin et que ceci est à titre informatif seulement, selon mes résultats. Il est préférable de consulter votre médecin avant, pour avoir son avis professionnel et voir si ce n’est pas autre chose qui peut causer votre perte de cheveux.

Voici ce que j’ai fait pour aider à la repousse de mes cheveux :

1- J’ai vérifié que mon alimentation soit de très bonne qualité et riche en bon gras, en plus de manger des aliments qui favorisent l’activité du système immunitaire.

2- J’ai acheté des suppléments de très bonne qualité, qui aident et stimulent le système auto-immunitaire, ainsi que ceux qui sont nécessaires pour favoriser la repousse de cheveux.

3- Je me suis procuré de l’huile de ricin biologique, avec des huiles essentielles précises, biologiques. Bien sûr, j’utilise de très bons shampooings comme celui-ci : Shampooing quotidien. J’ai fait un mélange, que j’applique tous les deux ou trois jours sur ma tête entière pendant 3 heures, suivi ensuite d’un premier shampooing, pour finir avec un deuxième où j’ajoute des gouttes dans ma ration de shampooing.

  • Il est très important d’acheter vos ingrédients biologiques comme indiqués, car vous y retrouverez des ingrédients beaucoup plus puissants et actifs.

Voici un tableau avec ce que je me suis procuré, pour vous aider.

Faites-le-moi savoir si vous l’essayez, et dites-moi comment ça s’est passé pour vous, car j’apprécie toujours avoir un retour de vous.

Douce journée à vous,

Anne xo

Les suppléments : Vitamine A, E, B12, et de la Biotine

L’huile biologique de Ricin de Divine Essence.

L’huile essentielle de marque Divine Essence, vendue en ligne ou en magasin.

Mélange d’huile pour traitement

Pour chaque cuillère à soupe d’huile biologique de Ricin, ajouter ;

3 gouttes d’huile essentielle de Cèdre Atlas, Cedrus Atlantica

3 gouttes d’huile essentielle de Pamplemousse blanc, Citrus Paradisii

2 gouttes d’huile essentielle de Romarin – CT Verbénone, Rosmarinus Officinalis Verbenoniferum

3 gouttes d’huile essentielle d’Ylang-Ylang (totum), fleur, Cananaga Odorata

Bien mélanger le tout et appliquer sur vos cheveux par section. Masser votre cuir chevelu pour vous assurer que vous avez bien couvert votre tête. Laisser les huiles faire leur effet pendant un minimum de 2 heures ; pour un effet maximal, laisser reposer 3 heures.

Shampooing

Faire un premier shampooing pour enlever le plus de gras possible ; bien masser votre cuir chevelu.

Ensuite, dans la palme de votre main, ajouter une quantité normale de shampooing, très doux et sans produits toxiques de préférence. Ajouter dans le shampooing ces huiles essentielles pour stimuler la repousse et pour prévenir la chute des cheveux.

2 gouttes d’huile essentielle de Cèdre Atlas, Cedrus Atlantica

2 gouttes d’huile essentielle de Gingembre, Zingiber Officinalis

2 gouttes d’huile essentielle de Jatamnsi, Spikenard (Nard) – Nardostachys jatamansi

1 goutte d’huile essentielle de Pamplemousse blanc, Citrus Paradisii

1 goutte d’huile essentielle de Romarin – CT Verbénone, Rosmarinus Officinalis Verbenoniferum

Mélanger légèrement dans la palme de votre main pour ensuite faire votre shampooing en massant bien votre fond de tête doucement. Laisser agir au moins 5 minutes avant de rincer le tout.

J’ai commencé à voir des repousses de cheveux après environ 3 à 4 semaines de traitement. Par contre, mes cheveux ont cessé de tomber dès la première semaine, ce qui fut un très grand encouragement.

Bon traitement !

Anne Leblanc – Bien-être intégral